Un “mini Pompéi” découvert dans le métro de Rome

Un logement d’environ 50 mètres carrés datant du 2e siècle a été mis au jour à Rome, pendant les travaux d’agrandissement du métro. Cette trouvaille, située à une dizaine de mètres de profondeur et riche en ustensiles, enthousiasme depuis les archéologues. La structure de l’habitation ainsi que de nombreux éléments de décoration ont en effet été particulièrement bien conservés grâce à un incendie tels que des morceaux de bois, des fresques et fragments de meubles mais aussi, des sculptures et des fenêtres.

Sur le pas de la porte, le squelette d’un chien. Comme pour Pompei, cité ravagée par l’éruption de Vésuve en 79 après J-C et ensevelie sous un nuage de cendres, ces éléments ont été carbonisés et figés à la suite d’un incendie.

Le site, que beaucoup surnomment déjà le “mini Pompéi”, fait donc saliver les spécialistes de la Rome antique qui prévoient de l’étudier de près au cours des années à venir. La perspective ne réjouit en revanche pas les responsables du développement du futur parcours souterrain de la ligne C du métro romain. Les travaux du tunnel de 10 kilomètres, commencés il y a dix ans, devraient être stoppés ou modifiés pour laisser les archéologues travailler.

Cela ne sera pas la première fois, tant les sous-sols de la capitale italienne regorgent de trésors historiques. En 2016, la découverte d’une caserne romaine avait entraîné le déplacement d’une station en construction et la modification du tracé des voies.

Pas de commentaire

Réagir à cet article