L’UE rejette le budget italien

Chloé Payer
Chloé Payer

La Commission Européenne a rejeté mercredi 21 novembre le budget de l’Italie pour cause de dette excessive, prévoyant d’éventuelles sanctions financières. Giuseppe Conte promet des réformes mais pas un changement de cap.

« Dans une situation d’endettement très élevé, l’Italie prévoit essentiellement d’importants emprunts supplémentaires au lieu de la prudence budgétaire requise », a indiqué le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis, soulignant le « risque que le pays s’enfonce aveuglément dans l’instabilité ».

Le gouvernement italien prévoit un déficit public à 2,4 % du PIB en 2019, puis une réduction à 2,1 % en 2020, des prévisions jugées irréalistes par la Commission : selon son avis, le déficit atteindra 2,9 % du PIB en 2019, puis 3,1 % en 2020. La Commission Européenne estime que le budget proposé par le gouvernement italien ne lui permettra pas de réduire la dette de 130 % du PIB.

Le commissaire chargé des affaires économiques et monétaires, Pierre Moscovici, a expliqué que le budget du gouvernement Conté comporte “des risques pour l’économie, les entreprises, les épargnants et les contribuables”. En l’absence de mesures susceptibles de rendre l’économie italienne plus productive et plus compétitive, il a posé la question d’où proviendrait la croissance économique envisagée par le ministre de l’Économie, Giovanni Tria.

Depuis Rome, le vice-Premier ministre Matteo Salvini a commenté le rejet européen (attendu et anticipé) ” Nous vous répondrons en expliquant en détail la manœuvre, les réformes, les investissements “. Il a ajouté: “Cela me semblerait irrespectueux que des sanctions soient appliquées à une manœuvre de croissance” envers un pays qui est parmi les premiers contribuables de l’Union. ” Nous croyons en la manœuvre, et je ne vais pas critiquer les manœuvres des autres pays “.

Giuseppe Conte doit rencontrer Jean-Claude Juncker samedi 22 novembre pour expliquer en détails la manœuvre budgétaire.

Pas de commentaire

Réagir à cet article