L’écosystème des start-up en Italie

Edoardo Secchi Président fondateur ITALIE-FRANCE GROUPE
Edoardo Secchi
Président fondateur
ITALIE-FRANCE GROUPE

L’italie incube un nombre croissant de jeunes pousses technologiques… Mais le pays investit encore trop peu dans les start-ups par rapport à l’Allemagne (1/7) et la France (environ 1/6).

En Italie en recense 8315 startups, 162 incubateurs et accélérateurs certifiés, 32 investisseurs institutionnels (6 publics et 26 privés), 40 parcs scientifiques et technologiques (37 publics et 3 privés), 65 espaces de coworking et 33 compétitions dédiées.

70,5% des startups appartiennent au tertiaire, avec un forte tendance dans la production de logiciels et dans les services informatiques (30,4%), dans la recherche scientifique (14,7%) et dans le support en informatisation et portail web (8,1%). Très important aussi le secteur industriel (19,4%), en particulier la fabrication d’ordinateurs (3,6%) la fabrication d’équipements mécaniques (3,4%) et électroniques (3,4%) et dans le commerce (4,3%).

Les points clés

  • Les startups au féminin sont au nombre de 921 soit 13,6% du total
  • Les startups étrangères sont au nombre de 183 soit 2,7% du total
  • Les investissements dans des startups ont été de 178,4 millions d’euros
  • Les Régions d’Italie qui accueillent le plus de startups par rapport aux sociétés de capitaux sont le Trentin-Haut-Adige avec 1,07%, suivie par le Marches avec 0,81%, le Frioul-Vénétie Julienne avec 0,67%, la Vallée d’Aoste avec 0,76% et quatrième l’Émilie-Romagne avec 0,69% startups

Nombre des nouvelles start-ups par région

  1. Lombardie : 1207
  2. Émilie-Romagne : 862
  3. Latium : 813
  4. Vénétie : 539
  5. Campanie : 431
  6. Piémont : 416
  7. Toscane : 341
  8. Sicile : 327
  9. Marches : 320
  10. Pouilles : 250
  11. Trentin-Haut-Adige : 209
  12. Abbruzzes : 164
  13. Sardaigne : 160
  14. Frioul-Vénétie Julienne : 159
  15. Calabre : 155
  16. Ligurie : 120
  17. Basilicate : 44
  18. Ombrie : 43
  19. Molise : 27
  20. Vallée d’Aoste : 17

La forme juridique des entrerprises est SARL et SRLS (société à résponsabilité limitée simplifiée dont le capital social est de 1€) dans 96% des cas. On y trouve aussi une trentaine d’ entreprises cotées en bourse et environ 27 coopératives.

L’Italie investit encore trop peu dans les start-ups par rapport à l’Allemagne (1/7) et la France (environ 1/6). Malgré cette situation toutefois le nombre des startups ne cesse de s’accroitre et d’attirer des nouveaux investissements.

Pas de commentaire

Réagir à cet article