9 juin 2021

L’administration Biden suspend les droits de douanes punitifs envers l’Italie

Joe Biden

Après avoir annoncé des droits de douane punitifs en janvier 2021 à l’encontre de certains produits en vertu de l’article 301 de la loi sur le commerce de 1974, le 2 juin, l’administration Biden a communiqué leur suspension en Italie ainsi qu’en France, en Grande Bretagne, en Turquie, en Espagne, en Inde et en Autriche. Au cours de cette trêve de 6 mois un accord pourrait voir le jour dans le cadre des négociations en cours sur la fiscalité internationale à l’OECD et dans le processus du G20. En effet, les droits punitifs potentiels annoncés par les États-Unis visent à égaler le montant des taxes numériques prélevées par les pays concernés, jugées discriminantes par le bureau du représentant américain au Commerce (USTR) alors que les grands champions américains du numérique, tels que Amazon, Google ou encore Netflix, ont été particulièrement touchés.  

En Italie, ces droits de douanes de 25% devaient s’imposer sur un montant annuel d’environ 386 millions de dollars de marchandises, notamment sur des produits emblématiques tels que les sacs à mains ou les vêtements. Cette suspension est importante pour l’export Made in Italy vers les États-Unis. « Surmonter les guerres commerciales est une nécessité mondiale pour relancer l’économie et l’emploi », a déclaré Ettore Prandini, le président de la Cordiletti, en soulignant que les États-Unis sont le premier partenaire commercial italien en dehors des frontières européennes en termes d’alimentation et de boissons, alors leur exportation du pays transalpin vers ces derniers a augmenté de 5% en 2020 malgré la crise sanitaire. 

La menace de représailles des États-Unis s’inscrit donc dans le contexte des négociations autour de la taxation des grandes entreprises technologiques, mais aussi de la proposition Américaine d’un impôt minimum mondial sur les sociétés. Ces mesures seront notamment discutées les 9 et 10 juillet prochains, lors du conseil des ministres de l’Economie à Venise, alors que Joe Biden semble parier sur un désarmement des taxes douanières en échange d’une harmonisation des taxes numériques.

Ella Tescari

Ella Tescari -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

open page accessibility options
display page in hight contrast
Contrasto elevato
display page with big text
Ingrandisci testi
display page in grey scale color
Scala di grigio
display page in inverted colors
Colori invertiti
display page in low brightness
Bassa luminosità
display page without images
Nascondi le immagini
reset page accessibility options
Reset
closed page accessibility options
Chiudi