Immobilier : Milan attire les investisseurs étrangers

Marché immobilier : retour à la croissance

Chloé Payer Editor Milano Editor di mylittlemilan
Chloé Payer
Editor Milano
Editor di mylittlemilan

Les investissements immobiliers augmentent de plus de 52% en Italie et Milan se confirme le marché numéro un.

En 2015 l’intérêt des investisseurs étrangers pour l’Italie a connu une nouvelle croissance et selon les données de Gabetti Property Solutions les investissements immobiliers ont augmenté de 52,3% par rapport à l’année précédente. Le principal marché est celui de Milan et enregistre 54% des opérations totales.

Un secteur en expansion

Les prévisions pour 2016 sont à la hausse avec plus de 8 milliards € de transaction. En 2012 les investissements ont atteint 2,92 milliards d’euros et depuis le trend est en hausse continue (+174 % en 4 ans) et a dépassé 8 milliards en 2015. La plupart des investissements sont concentrés sur les bureaux (35%) pour un total de 2,79 milliards € suivi du retail (16%) et des hôtels (14%). La majorité des investisseurs sont étrangers, principalement des investisseurs institutionnels et fonds souverains (fonds d’Etat, placements financiers).

Milan marché numéro un pour les investisseurs étrangers

Le Nord de l’Italie concentre 72% des investissements suivi par le Centre (23%) et le Sud (5%). Milan, à elle seule, a attiré 4,33 milliards € et a vu la réalisation des principales transactions immobilières avec l’acquisition de Porta Nuova par le fonds souverain du Qatar pour 900 millions d’euros. Ont suivi Rome (900 millions € d’investissements) et Florence (174 millions €).

Autres opérations immobilières réalisées à Milan: transaction de l’ex siège social de Unicredit de Piazza Cordusio pour 345 millions €, complexes résidentiels de Via Monterosa et Viale Lorca pour 233 millions €, vente de la galerie commerciale Fiordaliso de Rozzano pour 135 millions €.

Prévision de croissance 2016-2018

La période 2016-2018 devrait confirmer la croissance du marché et du numéro de transactions, favorisée par une certaine stabilité des prix en 2016 et 2017 et une augmentation de la valeur immobilière à partir de 2018 (données élaborées sur un rapport de Yard en collaboration avec le Censis).

Le marché s’attend à une modernisation du real estate italien et une augmentation des transactions du secteur résidentiel : + 4,8% en 2016, + 8,7% en 2017 et + 5,9% en 2018. Les prix moyens sont légèrement en contraction sur la période 2016/2017 avant de repartir à la hausse en 2018 (+5,4%).

La période est favorable pour les investisseurs !

Pas de commentaire

Réagir à cet article